La signature électronique pose souvent question. Elle est autorisée depuis 2014. D’ailleurs l’application Yuto respecte l’ensemble des conditions légales qui permettent de la rendre opposable.